[Live-report] 👁🌿👁 L’instant bleu de Gaël Faure sur la scène Paul B.


🌿🌿🌿 La fin de journée s’annonce, déjà. Carnet de notes dans une main, crayon dans l’autre, il n’en fallait pas moins. L’heure de vous écrire ces quelques mots avec en fond sonore, et pour unique guide, l’une des compositions de l’artiste à qui je consacre aujourd’hui cet article.▫▫▫▫▫▫▫▫▫

▫▫▫▫▫▫▫▫ « Traverser l’hiver Canadien ».
C’est donc avec ce morceau, une sorte d’appel à l’évasion, que je compte bien vous raconter du mieux que je le peux, le concert de Gaël Faure. Du moins, je vais essayer. Les images de ce joli moment, qui se tenait samedi soir à Massy, m’accompagnent toujours à l’heure où je vous écris. Ce serait bête de ne pas en profiter. Alors, prêts à me suivre ? J’espère que oui !   🌿🌿🌿


Ce soir-là, le lieu de rendez-vous est fixé à Massy et plus particulièrement au centre culturel Paul Bailliart. La salle est intime et accueillante. En première partie, la jeune québécoise Klo Pelgag.
Auteure, compositrice, pianiste et chanteuse, Klo est accompagnée de 5 musiciens, complices et friendly, qui assurent le show avec un humour ravageur et un groove des plus exquis. Une richesse instrumentale et des arrangements délicats qui nous plongent dans un univers singulier et décalé. Evidemment, c’est un coup de coeur ! ▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫▫


▫▫▫ ▫▫ Eclairage contrasté avec une dominante bleue nuit. C’est dans ce décor envoûtant que nous retrouvons Gaël. Guitare en main, l’artiste prend place sur scène aux côtés de ses musiciens composés d’Eleonore Du Bois (au synthé), d’Edouard Polycarpe (à la basse) et Arnaud Gavini (à la batterie).

Les mélodies se tissent, s’enlacent et l’on se retrouve, dès lors, plongé dans une ambiance éclectique.
Tel un voyage composé d’escales, notre ouïe flirte avec une folk dansante, une pop élégante et de l’électro-rock hypnotique. Des rythmes exotiques s’affirment aux côtés de sons plus synthétiques et une voix aux nuances multiples, aériennes, mélancoliques, puissantes et douces. Conscience et liberté créative, la musique de Gaël Faure a un parfum de liberté, d’évasion, de tendresse et sent la belle nature. ▫▫▫▫▫▫▫▫ ▫▫▫▫▫ ▫▫▫▫▫ ▫▫▫▫

« Le goût des choses », « Les visages officiels », « Courbes et lacets », « Quelque chose sur la lune » … 

▫ ▫▫▫▫▫ ▫▫▫▫▫ ▫▫▫▫ Les titres s’enchaînent et se dessinent naturellement.
Un bol d’air frais empli de groove avec « La Saison » extrait de son nouvel opus Regain, sorti le 26 janvier dernier. L’artiste nous invite, avec un humour tendre et délicat, à chalouper au rythme de son morceau « Quelque chose sur la lune ». Et ça fonctionne !

Frissons libérés avec le merveilleux et bluesy « Colibri », référence au mouvement éco-citoyen du même nom. Probablement l’un des morceaux qu’il me tardait de découvrir en live avec « Ereinté »,
le grand bleu divin. Une rhythmique lancinante et sincère. ▫ ▫▫▫▫▫ ▫▫▫▫▫ ▫▫▫

… « Only wolves », « Caractère », « La Belle Echappée », « Siffler », « Lonely Hours »

C’est tout en ballade (acoustique cette fois) et avec le morceau « Traverser l’hiver » qu’il cloture son set, seul sur scène avec sa guitare. Un concert de plus d’une heure, d’une douceur, d’une intensité et d’une authenticité désarmante. Avec Gaël les mots sont justes, les mélodies sont douces, les histoires sont belles… Le coeur gonflé de voyage, le pari est réussi ! 💙


S.A
Musicalement vôtre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s