Leçon de groove Glasper-isée !

Quand le jazz de Mr. Glasper s’invite à la Cigale !

10003890_10203332278052924_1141198104_n

Certains événement ne se manquent pas.
Un an après son dernier passage dans la capitale qui venait clôturer le 
Festival All-Stars le 26 juillet 2013 au New Morning, Robert Glasper était de retour pour nous présenter Black Radio 2, son 6ème album disponible depuis le 29 octobre  sous le label Blue Note Records.
Toujours accompagné de son trio régulier composé de Derrick Hodge à la basse, Mark Colenburg à la batterie et Casey Benjamin (saxophoniste, vocoderist, claviériste, producteur et compositeur), le chanteur Raheem DeVaughn était également présent pour l’occasion.
Le Robert Glasper Experiment a offert à la Cigale une bonne leçon de groove.
Retour sur cette soirée des plus intimiste.


Esprit jazzy dans la queue du Boulevard de Rochechouart.

Top départ de la soirée vers 20h !

10011157_10203333810131225_478996827_n

Annoncé en 1ère partie du  Robert Glasper Experiment, le groupe français Akale Wube (traduction de « belle femme ») composé de Paul Bouclier (trompette, percussions), Etienne de la Sayette (sax, flûtes, orgues), Loïc Réchard (guitare), Olivier Degabriele (basse) et David Georgelet (batterie) pour un partage de sonorités aux couleurs afro/pop/électro et groove éthiopien des années 60/70, plus tropicales les unes que les autres.
C’est donc en chemises et cravates dépareillées que les cinq musiciens, très zen, se sont présentés et ont fait découvrir leur univers musical au public Parisien.
L’harmonie entre les timbres du cornet et du saxophone était agréable, mais n’évolua que très légèrement au fil des titres.


Ladies and Gentlemen, Mr. Robert Glasper !

C’est vers 20h50 que le quatuor prit place sur la scène de la Cigale avec le titre « Baby Tonight » – 1er single du nouvel album – acclamé par un public des plus assoiffé.
Titres en puissance, les tôliers prennent le contrôle de nos oreilles au fil des titres.

dsvxv
Le menu offert est des plus croustillant.
En entrées : « Packt Like Sardines in a Crushd Tin Box » (Radiohead Cover), « Big Girl Body » et leur reprise de « Get Lucky » (Daft Punk cover) sous les yeux d’un public fasciné par leurs techniques individuelles.

Extrait du titre « Stand Alone » :

En plats : « Worries » feat. Raheem DeVaughn, « Ah Yeah » feat. Raheem DeVaughn qui en profite pour faire un clin d’oeil Princier avec une reprise de « Beautiful Ones » ainsi qu’à Bill Withers avec la très entraînante promenade  « Lovely day ».

Extrait du titre « Worries » :

L’ambiance est des plus intimiste.
Robert ne se prive pas de blaguer et d’échanger avec son public assurément séduit.

Note sucrée pour le dessert, le concert se termine sur sur « Smell Like Teen Spirit » (Nirvana) / « Fall in Love » (J Dilla).

1969241_10203333810851243_1551522294_n
Malgré le fait qu’il n’y eu pas de rappel (en raison du couvre-feu  imposé par la Cigale) ce qui provoqua les huées du public, le live proposé par le groupe fut incontestablement carré et groovy.

Le Robert Glasper Experiment est la solution à un concert quasi parfait et musicalement fou.
Guidé par des musiciens hors-pair qui ont prouvés à chacun leur talent inéluctable, le voyage à destination du paradis du jazz, du R’N’B et de la soul aura duré 90 min.

twitterParoles de la chanson Big Body Girl
1622791_10203339397910916_547109432_n

S.A
Musicalement vôtre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.